Discours à la nation

« Pour combattre et domestiquer les pauvres, il faut leur faire croire qu’ils sont riches. C’est comme ça que nous avons fait pour vous apprivoiser. »

SYNOPSIS

 

Si Celestini évoque une nouvelle fois la relation entre la classe dominante et la classe dominée, il renverse ici son point de vue : cette fois, ce sont les puissants qui parlent. Politicien répétant son discours, chef d’entreprise haranguant la foule, musicien rêveur se retranchant dans sa mansarde, nantis s’abritant de la pluie... Simon Cholat et Benjamin Tournier donnent vie tour à tour à cette fresque de personnages débarrassés de leur vernis
de respectabilité, parés d’un grotesque aussi comique  qu’effrayant. La docilité du peuple, la démission des syndicats,
le marché globalisé, tout cela est salué par des personnages hilares et dénués du moindre remords, dont le défilé est ponctué
par des interventions téléphoniques qui teintent la pièce d’une urgence mystérieuse.

La pièce

Le texte : Adapté d'une création originale du texte de Alcano Celestini par David Murgia

 

Durée : 1h15

Où jouer

La pièce peut tenir dans un espace scénique très réduit et convient parfaitement à des atmosphères intimistes, nous la présentons donc dans des petits théâtres ainsi qu’en théâtre à domicile.